Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le centre de recherche Innocenti de l’Unicef a rendu son rapport, jeudi, sur le bien-être des enfants dans les pays industrialisés. La France obtient des résultats mitigés.

Bilan contrasté sur le bien-être des enfants dans les pays développés. Le rapport publié jeudi par le centre de recherche Innocenti de l’Unicef relève encore de nombreuses inégalités parmi 41 pays de l’Union européenne et de l’OCDE. L’analyse se base sur neuf critères, dont la réduction de la pauvreté et de la faim, la bonne santé et le bien-être, mais aussi l’éducation ou la réduction des inégalités. Les pays du nord de l’Europe occupent le haut de tableau, avec, en tête, la Norvège, l’Allemagne et le Danemark. La France obtient des résultats plus mitigés et se classe au 19e rang, devant le Canada (25e) et les États-Unis (37e).

Au niveau socio-économique, la France parvient à sauver les meubles avec 6 % d’enfants de moins de 15 ans vivant avec un adulte en situation d’insécurité alimentaire et un taux d’obésité infantile plus bas que la moyenne (11,7 %, contre 15,2 %). La pauvreté monétaire est, quant à elle, largement compensée par les transferts sociaux qui la réduisent de moitié. Ce qui n’empêche pas 31 % des enfants français de vivre dans une « pauvreté multidimensionnelle » (privation matérielle). Concernant l’éducation, la France se classe au 14e rang ; 69,7 % des enfants de 15 ans maîtrisent les compétences de base en lecture, mathématiques et science.

Le rapport met également l’accent sur des enjeux sociétaux importants où l’Hexagone connaît encore des difficultés. C’est le pays qui obtient le 4e taux le plus élevé de violences physiques avant 15 ans. Chez les adolescents, le harcèlement chronique atteint 11,6 %, et 27,9 % disent avoir des problèmes de santé mentale plus d’une fois par semaine, soit un peu plus que la moyenne (23,1 %). La France obtient également un mauvais classement concernant les violences sexuelles commises par des adultes sur des filles âgées de moins de 15 ans (26e sur 28). Le chiffre date de 2012 mais reste préoccupant, d’après le rapport.

Ce bilan prouve une nouvelle fois l’existence d’inégalités dans les pays industrialisés. Une évidence pour Sara Cook, la directrice du centre Unicef Innocenti, qui rappelle que « même dans les pays à haut revenu les progrès ne bénéficient pas à tous les enfants ».

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :