Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 réserve Sioux Lakota de Standing Rock ! Pour la survie des peuples autochtones - Stoppons la construction du Dakota Access Pipeline (DAPL) !

 

NON au Dakota Access Pipeline (DAPL) !

Cette année a vu la tenue de la COP 21 à Paris, et à sa suite la signature d’accords entre la plupart des pays du monde pour s’unir dans la lutte contre le réchauffement climatique, en particulier par les États-Unis. Les peuples autochtones sont les premiers touchés par le réchauffement climatique, provoqué principalement par l’émission de gaz à effets de serre venant des hydrocarbures. Leur extraction détruit l’habitat des peuples indigènes et des communautés rurales non-indigènes avoisinantes, empoisonne leurs sols et leur eau.

C’est ce qui est en train de se passer dans la réserve amérindienne de Standing Rock dans le Dakota du Nord où doit passer le Dakota Access Pipeline. Après l’arrêt du Pipeline Keystone XL par l’administration d’Obama dans la foulée de la COP21 et après une forte mobilisation locale, ce nouveau pipeline (coûtant la modique somme de 3,8 milliards de dollar US) doit acheminer du bassin de gaz de schistes de Bakken (Dakota du Nord) plus d’un demi-million de barils de pétrole brut par jour (à peu près 91 millions de litres) à Patoka dans l’Illinois, couvrant une distance de 1886 km suivant la direction sud-est. Une portion importante de ce tracé dans la réserve va passer sous le fleuve Missouri (dont dépendent chaque jour 18 millions de personnes), principal affluent du Mississipi, plus long fleuve des États-Unis.

Chacun sait que les pipelines ne sont jamais étanches aussi les habitants de la réserve de Standing Rock, tout comme les communautés agricoles alentour se mobilisent depuis longtemps contre ce projet qui menace d’empoisonner leur eau et leur terre.

Le premier avril de cette année, certains habitants de la réserve ont installé un camp spirituel pour protester contre la tenue des travaux, le Sacred Stone Camp, au bord de la Canon Ball River. L’idée est d’occuper l’espace physiquement et spirituellement en priant. La démarche est donc purement pacifiste et non-violente.

Fin juillet, les ingénieurs officiels de l’US Army Corps of Engineer ont approuvé la construction du site, faisant ainsi démarrer les travaux. 28 personnes qui faisaient rempart de leurs corps ou avec leurs chevaux ont été arrêté à ce moment-là, déclenchant une mobilisation massive des habitants de la réserve de Standing Rock et de leurs soutiens, ainsi qu’une vague de solidarité inter-tribale d’une part, internationale d’autre part.

Le camp grandit depuis, rassemblant des milliers de personnes venues de tous les États-Unis (autochtones ou non) ainsi que d’autres pays. L’état d’urgence a été décrété le 22 août dernier sur cette portion de territoire. La police de l’État du Nord Dakota, ainsi que le FBI ont bloqué l’accès au camp. L’information concernant ce qui s’y passe est donc filtrée par les autorités et tout ce qu’on peut en apprendre directement transite par les réseaux sociaux (#NoDAPL sur Twitter...).

Pire encore. Le tracé doit passer sur un site funéraire sacré ! Les travaux ont été momentanément suspendus suite à cette « découverte » mais peuvent reprendre à tout moment.

La construction du Dakota Access Pipeline est une nouvelle arme employée dans le génocide de longue date que mène l’état américain contre les peuples autochtones. En soit, cette injustice mérite toute notre attention et d’agir en solidarité. Mais il ne s’agît pas uniquement d’un incident local, ni juste d’une problématique autochtone, nous sommes tous concernés par ce qui se passe à Standing Rock. La préservation de l’environnement, tout comme sa destruction et sa pollution par l’industrie ne connaît pas de frontières.

Les personnes présentes au site de Sacred Stone Camp sont isolées et ont besoin de rester autonomes pour continuer leur lutte, aussi tout soutien financier est le bienvenu. En effet, certains sont là depuis des semaines voire des mois sans interruption et n’ont pas les ressources financières pour tenir le camp dans la durée sans aide.

Solidarité avec la réserve Sioux lakota de Standing Rock contre DAPL

- Afin de soutenir les résistants à Sacred Stone Camp , le CSIA-Nitassinan vous invite à envoyer vos dons en ligne directement sur ce site : https://www.gofundme.com/sacredstonecamp

- Pour soutenir l’aide juridique des manifestants du camp : https://fundrazr.com/campaigns/d19fAf

- La nation sioux lakota de Standing Rock et les personnes présentent à Sacred Stone Camp ont également besoin de pouvoir faire entendre au grand public un autre son de cloche que celui des médias locaux ou nationaux, donc n’hésitez pas à relayer autour de vous toutes les informations que vous pourrez trouver venant du site :

https://twitter.com/sacredstonecamp 
https://www.facebook.com/CampoftheSacredStone/

Demande d’observateurs internationaux
Les occupants du site de Sacred Stone demandent également la venue d’observateurs officiels internationaux afin qu’ils puissent constater que leurs droits de libre circulation et de parole sont bafoués quotidiennement. Si vous êtes intéressées, laissez un message avec vos coordonnées sur le téléphone du CSIA-Nitassinan : 01.43.73.05.80.

CSIA-Nitassinan – Campagne #NoDAPL


Solidarité internationale du CSIA à Standing Rock #NoDAPL

Le samedi 27 août dernier, des membres du CSIA, accompagnés de la comédienne et réalisatrice, Josiane Balasko et de son mari l’acteur amérindien, George Aguilar (Apache-Yaqui) se sont rassemblés sur le Parvis des droits de l’Homme au Trocadéro, à Paris (lieu où a été ratifié la Déclaration universelle des droits de l’Homme de l’ONU en 1948) afin d’exprimer notre solidarité à Standing Rock, au Sacred Stone Camp et au Red Warrior Camp.

Nous avons eu également une pensée pour nos alliés du Réseau Environnemental autochtone (IEN) et de l’organisation Honor The Earth, de notre amie Winona La Duke, qui sont en première ligne dans le Nord Dakota face au chantier du Dakota Access Pipeline.

- Restez connecté sur le site du CSIA- Nitassinan pour de prochaines actions de solidarité avec la Campagne #NoDAPL , notamment autour de la venue de Dallas Goldtooth (Diné-Sioux Dakota), représentant de IEN, actuellement un des résistants à Sacred Stone Camp, lors de la Journée internationale de solidarité du 15 octobre à Paris : http://www.csia-nitassinan.org/spip.php?article736

Téléchargez et diffusez autour de vous l’action urgente du CSIA en solidarité avec la Calmpagne #NoDAPL (format PDF) en cliquant sur l’image ci-dessous :

PDF - 271.6 ko
Action Urgente CSIA #NoDAPL

Partager cet article

Repost 0