Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le mouvement s’essouffle ?

Le mouvement ce n’est pas seulement les manifestations, c’est aussi les piquets de grève, les assemblées générales de salariés dans les entreprises, les initiatives dans les entreprises . Dans ce cas les salariés ne sont pas dans les manifestions, ne sont pas dans la rue et donc non comptabilisés. Si on prend les chiffres de la police, pour éviter de polémiquer, jeudi 19 mai, à Paris, la préfecture annonce 12 000 manifestants. Une semaine après, le 26 mai, elle annonce 18 000.

Un mouvement minoritaire / CGT seule / légitimité du mouvement

· Qui est minoritaire ? Quand tous les sondages pointent qu’une majorité de français rejette cette loi ? Qui est minoritaire ? Quand des syndicalistes d’entreprises viennent en manifestation alors que leurs organisations nationales approuvent la loi ? [Par exemple, l’UD CFTC du 66 est dans le mouvement depuis le début] La minorité de blocage, c’est le gouvernement qui a fermé la porte du dialogue social.

· Est-ce que défendre l’emploi et le travail, c’est être minoritaire ? Au contraire ! Toutes les réformes du travail des dernières années ont cassé les droits des salariés. Est-ce que cela a aidé l’économie, non ? La preuve, pas seulement en France, mais en Espagne, en Grèce, en Italie, … où les droits des salariés ont été sacrifiés au nom du bien être de l’économie.

Ce sont les salaires, et donc la consommation, donc la production, qui font vivre l’économie.

· Qui est le plus légitime ? Un président qui veut imposer des lois pour lesquelles il n’a pas été élu ? Un gouvernement qui a recourt au 49.3 faute de majorité dans ses propres rangs ? Ou la CGT qui s’appuie sur ses adhérents, des milliers de salariés en grève ou en action et 70% de l’opinion française ? · Pourquoi un tel acharnement contre la CGT, pourquoi en avoir si peur si vous considérez qu’elle est minoritaire?

La CGT n’appuie pas sur un bouton pour déclarer la généralisation de la grève ! « Attaquer les syndicats, c’est attaquer les salariés »/ Dixit le twitt du futur président François Hollande le 6 avril 2012.

« La CGT fait sa loi »

- Non ce n’est pas la CGT qui gouverne, c’est encore le gouvernement. Mais la vraie question qui est posée, c’est pour qui le pays est-il gouverné ? Les patrons du CAC 40 et les banques ou les salariés, privés d’emploi, étudiants, retraités ?

- Ce n’est pas non plus les grands patrons du MEDEF qui nous imposent leur loi ! Or, sans attendre le vote de la loi El Khomri, le patronat est dans les starting-block, dans toutes les négociations de branches en cours actuellement, pour revenir sur les garanties collectives des salariés dans le cadre de la loi.

- La CGT ne fait pas sa loi, elle demande à être écoutée. Or, il n’y a pas eu de concertation en amont de la loi.

La CGT a appris son contenu dans la presse !

La CGT est ouverte à un vrai dialogue social. Elle a des propositions pour construire un code du travail du XXIe à partir de ce qui se passe dans les entreprises et des aspirations des salariés (sécurité emploi formation, 32h, nouveau statut du travail salarié,….). Par exemple, dans la Métallurgie, dans le cadre de la négociation emploi, nous avons rédigé un projet alternatif.

CGT CONFÉDÉRATION GÉNÉRALE DU TRAVAIL

Partager cet article

Repost 0