Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Malgré sa rhétorique, Sanders n'est pas socialiste !

Vous ne pouvez pas être socialiste et impérialiste. Vous ne pouvez pas, ainsi que Bernie Sanders l’a fait, soutenir les guerres de l’administration Obama en Afghanistan, en Irak, en Libye, au Pakistan, en Somalie et au Yémen et être socialiste. Vous ne pouvez pas, ainsi que Sanders l’a fait, voter pour tous les budgets alloués à la défense, y compris des projets de loi et des résolutions habilitant et autorisant Israël à se livrer au lent génocide du peuple palestinien, et être socialiste. Et vous ne pouvez pas glorifier les entrepreneurs militaires, ainsi que Sanders l’a fait, sous prétexte qu’ils génèrent des emplois dans votre État. Il est possible que Sanders possède parfaitement la rhétorique de l’inégalité, mais il est membre à part entière du Caucus démocrate, qui s’agenouille devant l’industrie de guerre et ses lobbyistes. Et aucun mouvement populaire authentique ne naîtra jamais dans les entrailles du Parti démocrate qui tente actuellement de faire taire Sanders afin de s’assurer que son favori accède à l’investiture. Aucun élu n’ose défier aucun système d’armement même s’il est coûteux et superflu. Et Sanders qui vote avec les démocrates à 98 %, évite de se confronter au maître de la guerre.

Sanders, bien entendu, comme tous les élus, profite de ce pacte faustien. La direction du Parti démocrate du Vermont, en échange de sa soumission, n’a appuyé la candidature d’aucun candidat contre Sanders depuis 1990. Sanders soutient des candidats démocrates quelle que soit la dose de néolibéralisme qu’ils tentent de nous imposer, y compris Bill Clinton et Barack Obama. Et Sanders, de mèche avec les démocrates, est le premier obstacle à l’édification d’un troisième parti dans le Vermont.

Portant l’énorme succès des meetings de Sanders est révélateur d’un intérêt croissant pour les idées socialistes, en particulier chez les jeunes. C’est extrêmement significatif – et cela inquiète beaucoup les éléments les plus intelligents de la bourgeoisie américaine. Cependant, en concourant sous la bannière démocrate, Sanders contribue à renforcer les illusions dans ce parti. Dialectiquement, sa candidature pourrait néanmoins contribuer à dissiper ces mêmes illusions, à terme. En effet, une défaite de Sanders et son ralliement prévisible à Hillary Clinton montrerait l’impasse de toute tentative de « réformer » le parti démocrate, tandis qu’une victoire de Sanders ferait prendre conscience à des millions d’Américains de la véritable nature de « l’aile gauche » du capitalisme américain.

Pour aller plus loin :

Ce que signifie le socialisme (Chris Hedges)

La politique américaine devient intéressante

Partager cet article

Repost 0