Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut sauver le droit du travail !

Professeur à l’université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, Pascal Lokiec ne se contente pas de lancer un cri d’alarme. Il démonte avec pédagogie, exemples à l’appui, les arguments de ceux qui militent pour un code du travail réduit à la portion congrue.

Il démasque les faux-semblants des « nouvelles formes de travail ou d’emploi » ou de ces catégories de travailleurs désormais vantées, les « salariés autonomes » autant de situations qui, nous dit-on, briseraient la subordination du salarié à son employeur et limiteraient donc le besoin de protection. Lokiec démontre que le code du travail, avec ses multiples dérogations, est déjà très flexible, et que ce n’est pas la création d’emplois qui se joue derrière sa mise en cause.

La dernière partie du livre souligne les dangers que fait courir à l’ensemble de la société le renoncement de l’Etat à définir le bien commun, laissant ainsi la primauté à la logique du marché. Le code du travail apparaît alors comme l’un des derniers remparts de cet « en-commun » aujourd’hui remis en question.

http://www.filpac-cgt.fr/spip.php?article10684

A l'heure où la loi Macron détricote le droit du travail par petites touches, où les 35 heures sont une nouvelle fois clouées au pilori, où les protections contre le licenciement sont érigées en batterie anticompétitivité, le professeur de droit Pascal Lokiec ose un plaidoyer pour défendre notre code du travail. Oui, il est complexe, mais ce "mille-feuille" tant décrié a un sens. Et sous couvert de simplification, l'objectif est bien souvent de fissurer l'édifice plutôt que de le sécuriser pour les salariés. Loin des discours sur la rigidité excessive de notre marché du travail, ce juriste s'emploie, avec pédagogie, à démontrer combien il est déjà flexible, multipliant les dérogations, et pourquoi il reste un rempart alors que l'Etat renonce à définir le bien commun. Le "droit du travail bashing" se fonde davantage sur des discours idéologiques - au nom de l'emploi, tout devient permis - que sur une réalité économique. Un antidote efficace aux diatribes du Medef et des libéraux.

Il faut sauver le droit du travail, par Pascal Lokiec
Odile Jacob, 2015, 178 p., 19,90 euros.

Partager cet article

Repost 0