Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le retour de la lutte de classe : Air-France, Sanofi, Areva, Monsanto, Volkswagen…

Après avoir traité de « voyous » les travailleurs d’Air-France, Valls a couru assurer de son entier dévouement la direction de la compagnie aérienne.

Le lendemain « Le Figaro » titrait : « le syndicat national des pilotes de ligne menace l’avenir d’Air – France »

Une fois de plus on retrouve les socialistes et la droite côte à côte contre les salariés ! Une fois de plus les uns comme les autres avancent le même argument qu’ils utilisent chaque fois que la direction d’une entreprise veut licencier du personnel : pas assez « compétitif ».

Cette course à la compétitivité dont se réclament le PS, la droite, Le Front National, leur sert d’argument pour justifier des licenciements, la réduction d’effectifs, l’augmentation du temps de travail, le recul de l’âge de la retraite…

SANOFI compte en France 12.000 salariés, l’entreprise veut en supprimer 5.000 en 3 ans. Motif : productivité trop faible. « Le groupe met clairement sur la table la question du temps de travail » annonce la presse. Où sont les « voyous », qui sont-ils ?

Monsanto est le leader mondial du marché de l’agrochimie et des semences. Ses bénéfices diminuent et les employés trinquent : le groupe vient d’annoncer la suppression de 2.600 emplois d’ici 2 ans, soit 13% de ses effectifs totaux. Avec cette restructuration il compte économiser 400 millions de dollars par an. Aucun détail quant aux pays dans lesquels il entend opérer le dégraissage.

Nous savons ce qui vient de se passer à Volkswagen. Depuis que le scandale a éclaté, l’action a dégringolé de 37%, c’est l’équivalent de 20 milliards d’Euros de capitalisation boursière qui est parti en fumée dans les marchés financiers. Là ? Les salariés d’Air – France, pilotes compris n’y sont pour rien ! Une coalition de 19 investisseurs financiers anglais gérant 837 milliards d’euros (près de 2 fois 1/2 le budget national de la France !) ont adressé un courrier « inquiet » aux 11 principaux groupes automobiles mondiaux. Parmi les signataires on trouve AXA, des fonds de pension suédois etc.

Le spécialiste du nucléaire Areva a annoncé mardi 20 octobre qu’il va supprimer 2.700 postes en France d’ici 2017, conformément à l’objectif de 3000 à 4000 suppressions de postes annoncés en avril, du fait des départs enregistrés depuis le début de l’année. François Nogué, le directeur général adjoint en charge des ressources humaines s’est félicité de « la qualité du dialogue social » et de « l’esprit de responsabilité des partenaires sociaux »

« Le dialogue social semble mieux fonctionner chez Areva qu’à Air – France » a-t-on pu lire dans la presse. La CGT a refusé de cautionner la suppression de ces postes.

Comme on le voit par ces quelques exemples, il n’y a pas que chez Air –France que les mêmes choses sont se passent. C’est partout dans le monde que les grands groupes industriels et financiers s’affrontent férocement. Les victimes ce sont les travailleurs et les peuples du monde.

Cela confirme que les travailleurs et les peuples du monde entier ont le même ennemi le capitalisme. Leurs luttes et les nôtres convergent. Elles sont toutes l’expression de la lutte des classes à l’échelle mondiale.

http://www.sitecommunistes.org/index.html

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :